Auto-entrepreneurs : 3 clés simples pour tout comprendre sur le prélèvement de l’impôt à la source

impôt à la source

Que vous soyez travailleurs indépendants, freelance, vous devrez vous aussi vous soumettre au prélèvement de l’impôt à la source.

En effet, depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu des micro-entrepreneurs comme les autres travailleurs français est prélevé directement sur le salaire chaque mois.

Seulement, pour les auto-entrepreneurs, la mesure phare du président Emmanuel Macron soulève plusieurs questions. En effet, en tant que auto-entrepreneur, vous ne connaissez pas toujours vos revenus en avance.

Comment alors est calculé ce fameux taux d’imposition ? Ce système est-il vraiment avantageux ? Si vous vous posez tout un tas de questions sur le prélèvement de l’impôt pour les auto-entrepreneurs, nous allons y répondre dans cet article à travers 3 clés simples

Clé n° 1 : la méthode de calcul du taux d’imposition pour les auto-entrepreneurs

Tout d’abord, vous devez savoir que si vos ressources vous le permettant, vous avez opté pour « le versement libératoire de l’impôt sur le revenu », vous paierez votre impôt en même temps que vos cotisations sociales à un taux fixe.

Si vous avez opté pour le prélèvement de votre impôt à la source, sachez que le taux est calculé selon les revenus de l’ensemble des membres de votre foyer fiscal. Comme avant vos frais et charges sont déductibles de votre impôt selon un montant forfaitaire.

En ce qui vous concerne, la somme prélevée entre janvier et août 2019 sera calculée sur vos revenus 2017. Ce montant sera ensuite réajusté de septembre à décembre en prenant en compte vos revenus 2018. Tout simplement. Pensez donc à bien mettre à jour vos revenus de l’année précédente dans vos déclarations afin que votre taux d’imposition soit calculé au plus juste.

Clé n° 2 : le prélèvement de l’impôt à la source pour les auto-entrepreneurs en pratique

Vous vous demandez sûrement comment concrètement sera mis en place le prélèvement de l’impôt à la source pour les auto-entrepreneurs. Découvrons-le ensemble.

Tout d’abord, il faut savoir, que vous avez le choix entre un prélèvement mensuel sur votre compte bancaire ou trimestriel. Le prélèvement mensuel a lieu tous les 15 du mois.

Quant à lui, le prélèvement trimestriel a lieu le 15 du mois de février, mai, août et novembre. Si vous n’avez pas la possibilité de régler votre impôt du mois, sachez que vous pouvez reporter le paiement de 3 mensualités si vous avez opté pour le prélèvement mensuel et 1 seule si vous avez choisi le prélèvement trimestriel. Cependant, vous devez être à jour à la fin de l’année civile.

Clé n° 3 : Un cas à part, les revenus de 2018

Si le prélèvement à la source pour les auto-entrepreneurs vous paraissez simple jusqu’à maintenant, c’est parce que nous n’avons pas encore abordé le cas des revenus de 2018.

En effet, si vous avez bien suivi en 2018, vous avez payé des impôts sur le revenu 2017 et en 2019, vous payez les impôts sur le revenu en cours directement. Donc quid des impôts sur le revenu 2018 ?

Il n’y aura pas de double imposition, ni d’année blanche. La solution trouvée par le gouvernement est la mise en place d’un crédit d’impôt modernisation du recouvrement (CIMR). Ce crédit ne s’applique que sur les revenus dits « non exceptionnels ». Pour savoir si vos revenus le sont ou non, il suffit de prendre comme année de référence l’année où vos revenus étaient le plus élevés entre 2015, 2016 et 2017. Si vos revenus de 2018 sont inférieurs, ce sont des revenus non exceptionnels.

Par contre s’ils sont supérieurs, ce sont des revenus exceptionnels. Dans ce cas, il faudra prendre en compte les revenus de 2019. Pour savoir si aurez tout de même le droit au CIMR ou si vous devrez payer vos impôts !

Pour tout savoir du régime auto-entrepreneur, nous vous invitions à lire l’article à ce sujet.

A lire aussi :

charges micro-entrepreneur

Le guide des charges Auto-Entrepreneur

La première chose que l’on veut savoir avant d’ouvrir son auto-entreprise c'est les charges à régler lors de son activité. Nous vous détaillons dans ce guide, l’ensemble des charges et

tout savoir sur le régime micro-entrepreneur

Tout savoir sur le régime Micro-Entrepreneur

Le régime Micro-Entrepreneur   Le régime Micro-Entrepreneur, appelé anciennement Statut Auto-Entrepreneur, a été créé le 1 janvier 2009. Ce régime est applicable à partir de cette date. Peu de temps

Devenir testeur de jeux vidéos

Le testeur de jeux vidéos fait partie de ces métiers qui font rêver. En effet, tous les geeks du monde rêvent de gagner leur vie en jouant à des jeux

réforme-acre-2020

La réforme de l’ACRE 2020

La réforme de l'ACRE annoncée par le gouvernement en septembre 2019 a créé un véritable vent de panique chez les entrepreneurs. Concrètement, la réforme supprime la prolongation de l'exonération en

Auto-entrepreneur et URSSAF : tout comprendre

Auto-entrepreneurs et URSSAF : nous vous expliquons leur relation dans cet article. L’URSSAF (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales) est un organisme qui gère la

devenir-vtc

Les 8 étapes pour devenir VTC

Devenir chauffeur VTC peut s’avérer plus compliqué qu’il n’y paraît. Se lancer comme chauffeur VTC c’est se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Avant de passer le pas, assurez vous de

créer une boutique en ligne

4 étapes à respecter pour créer une boutique en ligne avec succès

Vous avez décidé de vous lancer sur le Web en créant votre boutique en ligne ? Vous avez raison, c’est la solution idéale pour sortir de la routine métro-boulot-dodo et enfin

coursier nestor

Devenir coursier Nestor

Coursier Nestor : le métier Nestor livre au bureau des plats préparés par des chef en moins de 20 minutes. Nestor n'est pas une plateforme de livraison comme Deliveroo ou

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *