Devenir auto-entrepreneur quand on est étranger

Devenir auto-entrepreneur quand on est étranger

étranger-auto-entrepreneur

Le statut auto-entrepreneur est ouvert aux étrangers, qu’ils vivent ou non en France. Les conditions à remplir son différentes selon la situation personnelle de chacun, et notamment selon le pays d’origine.

L’administration française distingue trois catégories de personnes :

1-vous êtes ressortissant de l’UE (Union Européenne), de l’EEE (Espace Économique Européen), de Suisse, Andorre, Monaco et Algérie ;

2-vous n’êtes pas originaire d’un des pays de l’UE ;

3-vous êtes étranger et vous n’habitez pas en France.

À noter : certaines professions réglementées nécessitent des formations et/ou des diplômes. Si vous possédez un diplôme d’un autre pays, vous devez vérifier qu’il existe des équivalences en France. Si ce n’est pas le cas, vous allez devoir effectuer une formation et passer les examens correspondant au diplôme reconnu en France.

1 – Devenir auto-entrepreneur si vous êtes ressortissant de l’UE, de l’EEE, de Suisse, Andorre et Monaco

Si vous êtes un ressortissant de l’UE, de l’EEE, de Suisse, Andorre et Monaco, vous êtes soumis aux mêmes formalités que les Français. Grâce à la continuité des droits en matière de couverture sociale, votre auto-entreprise vous ouvre automatiquement les droits aux prestations sociales

Les Algériens profitent d’une exception qui leur permettent d’avoir les mêmes droits que les ressortissants de l’UE et de créer librement leur auto-entreprise.

2 – Devenir auto-entrepreneur en venant d’un pays extérieur à l’UE

Si vous venez d’un pays à l’extérieur de l’UE, les formalités sont un peu plus exigeantes et dépendent du type de titre de séjour que vous possédez

Si vous possédez un titre de séjour permanent ou temporaire 

Vous êtes soumis aux mêmes conditions que les Français si vous êtes titulaire de l’un de ces titres : carte de résident, résident longue durée, résident permanent, séjour vie privée et familiale, passeport talent avec la mention « création d’entreprise – autorise à exercer une activité commerciale, artisanale ou libérale ».

Vous devez respecter les conditions de versement des cotisations sociales qui vous ouvrent les droits à la protection sociale.

Si vous possédez un titre de séjour salarié

Avec un titre de séjour salarié, votre situation relève de la préfecture et/ou du CFE (Centre de Formalités des Entreprises) dont vous dépendez. La réponse sera différente selon les régions.

Si vous possédez un titre de séjour autre : étudiant, stagiaire, retraité, au pair…

Ces statuts ne sont pas compatibles avec le statut de auto-entrepreneur. Vous devez dans ce cas demander à changer de statut pour obtenir une carte de séjour temporaire comportant la mention spécifique « entrepreneur/libéral ». Cette procédure est payante (269 €).

Vous pourrez dans ce cas exercer une activité commerciale, industrielle, artisanale, agricole ou libérale pendant un an maximum. La carte est renouvelable.

Pour obtenir cette carte de séjour « entrepreneur/libéral », il vous faut présenter un dossier à la préfecture dont vous dépendez. Il récapitule votre projet entrepreneurial, avec un business plan établi sur trois ans au moins, ainsi que toutes les pièces justificatives qui peuvent prouver la pérennité de votre projet et valider le bien-fondé de votre demande.

Vous devez prouver que votre activité sera rentable, que vous respectez les exigences de diplôme et que vous ne faites pas l’objet d’une condamnation ou d’une interdiction d’exercice.

3 – Devenir auto-entrepreneur sans résider en France

Il est possible de créer votre auto-entreprise si vous résidez à l’étranger, mais vous êtes tenu de domicilier votre entreprise en France. Vous n’êtes pas vous-même obligé de justifier d’une résidence française, ni de locaux professionnels, il vous suffit de passer par une société de domiciliation.

Si vous êtes citoyen d’un pays de l’UE, l’EEE, Monaco, Andorre, Suisse ou Algérie, vous obtenez les mêmes droits d’un ressortissant de l’UE.

Si vous venez d’un autre pays, l’étude se fait au cas par cas, tout comme la liste des pièces justificatives qui vous seront réclamées

Vous avez d’autres questions ? Rejoignez notre groupe facebook d’entraide.

charges micro-entrepreneur

Le guide des charges Auto-Entrepreneur

La première chose que l’on veut savoir avant d’ouvrir son auto-entreprise c'est les charges à régler lors de son activité. Nous vous détaillons dans ce guide, l’ensemble des charges et

tout savoir sur le régime micro-entrepreneur

Tout savoir sur le régime Micro-Entrepreneur

Le régime Micro-Entrepreneur   Le régime Micro-Entrepreneur, appelé anciennement Statut Auto-Entrepreneur, a été créé le 1 janvier 2009. Ce régime est applicable à partir de cette date. Peu de temps

aide-independants-covid-19

Coronavirus : l’aide de 1500 euros du fonds de solidarité pour les indépendants

La forte propagation du coronavirus a généré des impacts négatifs dans le secteur tertiaire. La crise concerne tous les entrepreneurs, que ce soit les grandes, mais surtout les petites entreprises.

frais-de-débours

Les frais de débours chez les auto-entrepreneurs

Les services rendus par les auto-entrepreneurs sont généralement facturés aux clients qui les sollicitent. Dans la réalisation des prestations par l’auto-entrepreneur, il peut arriver que ce dernier engage un certain

estéthicienne-a-domicile

Comment devenir esthéticienne à domicile ?

Le bien-être passe par la beauté, certainement ! Et pour que chaque femme, et aussi les hommes, puisse garder sa belle allure, un joli corps, des ongles bien limés, un visage

community-manager-freelance

Devenir community manager freelance

Bien que l'expression de community manager n'ait réellement captivé l'attention des professionnels et des internautes qu'au cours de ces six dernières années, il semblerait que ce métier ait existé depuis

livreur de pizza

Comment devenir livreur de pizza ?

Même si nous pensons tous, plus ou moins, savoir en quoi consiste le travail de livreur de pizza nous verrons que notre connaissance dans ce domaine est généralement assez limitée.

Autoentrepreneur ou SASU

Autoentrepreneur ou SASU : comment choisir ?

La première question que vous vous posez lorsque vous créez votre entreprise est son statut juridique. Vous pouvez hésiter entre l’autoentrepreneur et la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Les

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *