Devenir traductrice - Micro-Entrepreneur

Devenir traductrice

freelance travail

Devenir traductrice : le métier

La traduction consiste à transposer un texte en une langue par une autre. Le traducteur traduit en général des textes écrit dans sa langue maternelle. Il ne faut pas confondre traducteur et interprète qui consiste à reformuler oralement une langue à une autre. En principe, lors de discours, de conférences ou de débats par exemple. Devenir traductrice est un métier qui demande beaucoup de notions et de maîtrise technique de langues afin de mener à bien ses mission.

Le traducteur ou traductrice se distingue par différents types de traductions :

-Traduction littéraire. Il traduit un récit destiné à être publié.

-Traduction technique. Il doit maîtriser parfaitement le vocabulaire dans différents domaines, médicales, le droit …

-Traducteur expert judiciaire. Le traducteur judiciaire quant à lui doit traduire les actes produits en justice. Il peut également jouer le rôle d’interprète lors d’une audition ou d’une instruction.

-Traducteur dans le secteur du cinéma / TV / Radio (audio visuel). Il est spécialisé dans le doublage, le titrage de film sur grand écran ou pour les émissions de télévision. Il peut être appelé au cours d’une interview à la radio.

Devenir traductrice : Réussir son métier

Pour devenir traductrice ou traducteur plusieurs formations peuvent vous être utiles afin d’améliorer vos compétences. Deux écoles renommées telle que l’ESIT ou l’ISIT proposent des masters pro de traduction éditoriale, économique ou technique. Vous êtes admissible après votre bac sur Dossier. 

Fort heureusement d’autres instituts ou écoles peuvent vous former à la pratique de la traduction : 

  • L’école supérieure de traduction et des relations internationales située à Lyon
  • Institut de perfectionnement des langues vivantes
  • Université de l’Ouest à Angers

Exercer une activité de traducteur vous demandera également de maîtriser ces compétences :

-Savoir prospecter afin d’étendre votre visibilité pour trouver des clients.

-Etre à l’écoute de votre client afin de répondre pleinement à ses attentes.

-Etre rigoureux et maîtriser parfaitement la grammaire et l’orthographe dans au moins deux langues.

Pour lancer au mieux votre activité de traductrice / traducteur, vous devrez acquérir un maximum de visibilité. Cela vous aidera à trouver des missions rapidement.

Vous pouvez dans un premier temps, vous inscrire dans plusieurs annuaires tels que les pages jaunes afin d’être référencé sur les moteurs de recherches et avoir de la visibilité sur internet. 
Le démarchage peut également être une technique efficace pour trouver ses premiers clients. Posséder votre propre site internet peut se révéler être un atout de taille pour communiquer efficacement.

Devenir micro-entrepreneur

Nous vous conseillons d’ouvrir une micro-entreprise pour exercer l’activité de traducteur. En effet être micro-entrepreneur est particulièrement adapté au métier de traductrice / traducteur. Les principaux avantages de ce régime sont :

-Une comptabilité allégée

-Piloter facilement au quotidien sa micro-entreprise

-Une fiscalité très avantageuse

-De plus vous pouvez bénéficier de l’ACRE

Si vous lancez votre activité alors que vous êtes au chômage, Pôle emploi a mis en place de nombreuses aides pour vous accompagner dans le lancement de votre entreprise.

charges micro-entrepreneur

Le guide des charges Auto-Entrepreneur

La première chose que l’on veut savoir avant d’ouvrir son auto-entreprise c'est les charges à régler lors de son activité. Nous vous détaillons dans ce guide, l’ensemble des charges et

tout savoir sur le régime micro-entrepreneur

Tout savoir sur le régime Micro-Entrepreneur

Le régime Micro-Entrepreneur   Le régime Micro-Entrepreneur, appelé anciennement Statut Auto-Entrepreneur, a été créé le 1 janvier 2009. Ce régime est applicable à partir de cette date. Peu de temps

aide-independants-covid-19

Coronavirus : l’aide de 1500 euros du fonds de solidarité pour les indépendants

La forte propagation du coronavirus a généré des impacts négatifs dans le secteur tertiaire. La crise concerne tous les entrepreneurs, que ce soit les grandes, mais surtout les petites entreprises.

frais-de-débours

Les frais de débours chez les auto-entrepreneurs

Les services rendus par les auto-entrepreneurs sont généralement facturés aux clients qui les sollicitent. Dans la réalisation des prestations par l’auto-entrepreneur, il peut arriver que ce dernier engage un certain

estéthicienne-a-domicile

Comment devenir esthéticienne à domicile ?

Le bien-être passe par la beauté, certainement ! Et pour que chaque femme, et aussi les hommes, puisse garder sa belle allure, un joli corps, des ongles bien limés, un visage

community-manager-freelance

Devenir community manager freelance

Bien que l'expression de community manager n'ait réellement captivé l'attention des professionnels et des internautes qu'au cours de ces six dernières années, il semblerait que ce métier ait existé depuis

livreur de pizza

Comment devenir livreur de pizza ?

Même si nous pensons tous, plus ou moins, savoir en quoi consiste le travail de livreur de pizza nous verrons que notre connaissance dans ce domaine est généralement assez limitée.

Autoentrepreneur ou SASU

Autoentrepreneur ou SASU : comment choisir ?

La première question que vous vous posez lorsque vous créez votre entreprise est son statut juridique. Vous pouvez hésiter entre l’autoentrepreneur et la SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle). Les

Pour être au courant de toutes les nouveautés, vous pouvez rejoindre la communauté Hello My Business.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *