Devenir Auto-Entrepreneur et être au chômage

Vous êtes au chômage et vous souhaitez devenir auto-entrepreneur ? Vous êtes prêt à vous lancer dans le grand bain de l’entrepreneuriat, mais c’est impossible pour vous de diminuer fortement vos revenus. Alors nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir sur le chômage et l’auto-entreprise dans cet article.

Le cumul du statut de chômeur et d’ Auto-Entrepreneur est possible.

Désormais il est possible de cumuler le statut de chômeur et le régime auto-entrepreneur. Effectivement, vous pouvez créer votre auto-entreprise tout en conservant vos droits au chômage. Selon votre situation, deux options s’offrent à vous, le maintien de l’ARE et l’option de l’ARCE.

Le maintien de l’ARE

L’ARE signifie l’aide au retour à l’emploi, c’est un revenu de substitution. Cette aide permet d’accompagner les personnes involontairement privées de leur emploi dans leurs recherches et leurs retours sur le marché du travail. Il est nécessaire d’être inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi pour en bénéficier.

Après avoir prévenu le pôle emploi de la création de votre auto-entreprise, vous pouvez opter pour le maintien de l’ARE.

Vos droits seront conservés à l’identique si vous ne dégagez pas de revenus. Néanmoins, si vous vous versez un revenu, le maintien de l’ARE deviendra partiel.

Le calcul du maintien de l’ARE = ARE – 70% de votre revenu généré.

Cependant une limite existe, il est interdit que le cumul de l’ARE et de votre revenu d’auto-entrepreneur dépasse votre ancien salaire ( base du calcul de vos droits ).

Pour le calcul de votre revenu, vous bénéficiez de l’abattement forfaitaire selon votre activité :

– Les prestations de services : 50%
– La vente : 71%
– Les libéraux : 34%

Par exemple, pour les prestations de services, seulement 50% de votre chiffre d’affaires est considéré comme un revenu.

De plus la quote-part de l’ARE non versée est converti en droit au chômage. Il suffit de diviser le montant de votre quote-part par votre montant journalier pour obtenir le nombre de jours de chômage.

L’option de l’ARCE pour l’auto-entrepreneur

L’auto-entrepreneur a également la possibilité de se voir verser une partie de ses droits au chômage sous la forme de capital. En effet l’ARCE, l’aide à la reprise et à la création d’entreprise, permet le versement de 45% du total de ses allocations chômage en 2 versements.

Le délai entre les deux versements est de 6 mois. Le premier versement intervient d’abord au moment de l’immatriculation de l’entreprise ou de l’obtention de l’ACRE (si date postérieure à la création de l’entreprise) . Puis le deuxième versement intervient 6 mois après.

Chaque versement représente 50% du montant de l’ARCE. L’aide est versée à l’entrepreneur et non pas à l’entreprise.

Le montant reçu au titre de l’ARCE est imposable à l’impôt sur le revenu. Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir notre article sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu

Choisir entre l’ARCE et le maintien de l’ARE

Pourtant très important, le choix entre l’ARCE et le maintien de l’ARE est difficile à faire. C’est le propre de l’entrepreneuriat de ne pas connaître le futur et de se lancer dans le vide. Il est donc difficile de savoir comment votre activité se sera développé dans 6 mois.

Avec la mise en place depuis le 1er octobre du report des droits non indemnisés et de la possibilité de cumuler ARE et revenu auto-entrepreneur (dans la limite du salaire moyen antérieur), le maintien de l’ARE est devenu très avantageux pour le nouvel entrepreneur.

L’avantage de l’ARCE est de pouvoir se constituer un capital utile au lancement de votre auto-entreprise. De plus, il n’y a pas de limitation de revenu avec l’ARCE. Cela permet en cas de revenu rapidement dégagé, une meilleure optimisation des allocations chômage. Cela peut donc être un très bon moyen pour lancer son activité.

A lire aussi :

charges micro-entrepreneur

Le guide des charges Auto-Entrepreneur

La première chose que l’on veut savoir avant d’ouvrir son auto-entreprise c'est les charges à régler lors de son activité. Nous vous détaillons dans ce guide, l’ensemble des charges et

tout savoir sur le régime micro-entrepreneur

Tout savoir sur le régime Micro-Entrepreneur

Le régime Micro-Entrepreneur   Le régime Micro-Entrepreneur, appelé anciennement Statut Auto-Entrepreneur, a été créé le 1 janvier 2009. Ce régime est applicable à partir de cette date. Peu de temps

Devenir testeur de jeux vidéos

Le testeur de jeux vidéos fait partie de ces métiers qui font rêver. En effet, tous les geeks du monde rêvent de gagner leur vie en jouant à des jeux

réforme-acre-2020

La réforme de l’ACRE 2020

La réforme de l'ACRE annoncée par le gouvernement en septembre 2019 a créé un véritable vent de panique chez les entrepreneurs. Concrètement, la réforme supprime la prolongation de l'exonération en

Auto-entrepreneur et URSSAF : tout comprendre

Auto-entrepreneurs et URSSAF : nous vous expliquons leur relation dans cet article. L’URSSAF (Union de Recouvrement pour la Sécurité Sociale et les Allocations Familiales) est un organisme qui gère la

devenir-vtc

Les 8 étapes pour devenir VTC

Devenir chauffeur VTC peut s’avérer plus compliqué qu’il n’y paraît. Se lancer comme chauffeur VTC c’est se lancer dans une aventure entrepreneuriale. Avant de passer le pas, assurez vous de

créer une boutique en ligne

4 étapes à respecter pour créer une boutique en ligne avec succès

Vous avez décidé de vous lancer sur le Web en créant votre boutique en ligne ? Vous avez raison, c’est la solution idéale pour sortir de la routine métro-boulot-dodo et enfin

coursier nestor

Devenir coursier Nestor

Coursier Nestor : le métier Nestor livre au bureau des plats préparés par des chef en moins de 20 minutes. Nestor n'est pas une plateforme de livraison comme Deliveroo ou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *