Nous appeler

Devenir micro-entrepreneur en achat-revente de voiture

Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
achat-revente-micro-entreprise

Vous souhaitez créer une micro-entreprise dans l’achat-revente de voiture ? Cette fiche métier est faites pour vous ! Vous trouverez ci-dessous toutes les informations nécessaires sur les compétences requises, la réglementation en vigueur, les assurances obligatoires, mais aussi les clés pour réussir comme micro-entrepreneur dans l’achat-revente de voiture.

💰 Rémunération  : entre 0,7% et 2% du prix de la voiture 
⚖ Code APE : 5.11Z – Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers
🏢 Centre des formalités des entreprises (CFE) : Chambre de Commerce et d’Industrie 
💸  Taux des  cotisations sociales : 12,8% Prestation de service (BNC)
📊   Le plafond de chiffre d’affaires en achat-revente  : 176 200 €
 📁 Le plafond de la TVA en achat revente : 85 800 €
📊   La catégorie fiscale de l’activité achat-revente véhicule est : Vente de marchandises – Micro-BIC

Est-ce fait pour moi ?

Présentation de l’activité d’achat-revente de voiture

  • Plusieurs types d’activités peuvent être exercé par les intermédiaires dans le secteur automobile.
  • Le revendeur de véhicules en dépôt-vente : il expose les véhicules mis en vente par un particulier dans un espace dédié.
  • Le mandataire automobile, appelé également négociant automobile, a pour rôle de trouver le véhicule, neuf ou d’occasion, qui correspond le plus à la demande de son client particulier ou professionnel.
  • Le courtier automobile : sa mission est de rechercher et de mettre en relation le vendeur avec son  client.

👀 Bon à savoir
L’acheteur-revendeur qui procède lui-même à la réparation de ses véhicules avant de les revendre sera considéré comme un artisan-commerçant, et en tant que profession réglementée seras soumis à une réglementation stricte (formalités ICPE, gestion des déchets..)

Dans cet article nous arborderons uniquement l’activité d’achat-revente de voiture.

👉 En quoi consiste l’activité en micro-entreprise d’achat-revente de voiture ?

L’acheteur/revendeur a pour travail de trouver des véhicules d’occasion aux meilleur prix et de les revendre à des acheteurs particuliers en prélevant une commission sur la revente. C’est une alternative aux plateformes de reventes d’occasion ( ex : Autoscout24 ou La Centrale) ou aux concessionnaires classiques.

Le micro-entrepreneur acheteur-revendeur peut agir sur commande précise d’un client ou stocker les voitures achetées dans un espace dédié en attente d’une revente.

Qualités requises et formation pour lancer sa micro-entreprise d’achat-revente de voiture

On pourrait croire un peu rapidement que cette activité est simple : loin de là !

Elle demande une connaissance approfondie du monde automobile. L’acheteur-revendeur doit pouvoir se tenir informé des fluctuations des prix sur le marché et doit pouvoir identifier une bonne affaire selon le modèle et l’année du véhicule.

Le micro-entrepreneur acheteur-revendeur de voiture devra également avoir de solides connaissances en mécanique pour pouvoir juger du bon fonctionnement du véhicule.

Aucun diplôme n’est nécessaire pour se lancer, sauf si vous effectuer des réparations sur le véhicule, dans ce cas vous devez détenir une qualification professionnelle pour entrer dans cette profession réglementée.
Même si ce métier est accessible sans formation, il peut être conseiller d’avoir un diplôme dans la vente ou la négociation, car l’acheteur-revendeur est un expert de la négociation.

Les démarches et formalités pour créer sa micro-entreprise d’achat-revente de voitures.


Devenir micro-entrepreneur ou auto-entrepreneur permets de bénéficier d’un régime social et fiscal simplifié. Quelques démarches administratives à accomplir sont nécessaires.

Pour éviter de faire les mauvais choix dans la création de votre micro-entreprise et de recevoir plus rapidement votre Kbis, Hello My Business s’occupe de votre formalité. Vous remplissez un très rapide questionnaire et un expert en micro-entreprise s’occupe de votre création.


✅ Étape 1 : Remplir la déclaration de début d’activité

Relativement simple à effectuer, la déclaration d’activité consiste à remplir le formulaire P0 CMB micro-entrepreneur avec vos informations personnelles et celles concernant votre futur micro-entreprise. Pour que votre formalité soit bien traité par le centre de formalité des entreprises, il faudra bien lui joindre un scan de votre pièce d’identité avec la mention « Je certifie sur l’honneur l’exactitude de cette pièce justificative d’identité » suivie de la date et du lieu de signature. Il convient également de fournir une attestation sur l’honneur de non-condamnation et un justificatif de domicile de moins de trois mois.

✅ Étape 2 : l’immatriculation de la micro-entreprise

L’immatriculation de la micro-entreprise au registre du commerce et des sociétés (RCS) permet de justifier de l’existence légale de la structure juridique.

✅ Étape 3 : la réception du KBIS

Après que votre dossier de création soit traité par votre Centre de formalités des entreprises, c’est-à-dire si celui-ci et complet et ne comporte pas d’erreur, votre immatriculation sera validée.

✅ Étape 4 : Obtenir l’ACRE

L’Aide à la Création et à la Reprise d’Entreprise permets au nouveau micro-entrepreneur de bénéficier d’une exonération partielle des cotisations sociales, plus précisément 50%, la première année d’activité. Néanmoins, il faut respecter certaines conditions pour pouvoir l’obtenir, l’ACRE est désormais attribuée sur demande dans un délai de 45 jours maximum après la création. Pour effectuer cette demande, il faut remplir un formulaire de demande et l’envoyer à son CFE.

Les clés de la réussite

Être passionné d’automobile : ça parait évident mais plus vous serez passionné, meilleur vous serez dans votre activité. L’automobile est un monde complexe, pour en comprendre toutes les subtilités(prix, modèles, mécanique etc..) mieux vaut ne pas compter ses heures.

Se spécialiser : l’achat-revente de  voiture est un monde vaste en vous spécialisant sur une verticale, vous remporterez un succès assuré.

Avoir un local : pour faciliter l’accueil des clients et le dépôt des véhicules, avoir un local bien implémenter est important.

Être un excellent négociateur : la rentabilité de cette activité est basé sur la marge entre l’achat et la revente, il est donc indispensable de pouvoir très bien négocier. Savoir identifier les leviers de négociations et amener son interlocuteur à l’accord.

Maîtriser les outils de communication : il y a une forte concurrence sur ce secteur, la maitrise des réseaux sociaux, du mailing ou des publicités payantes peuvent être un atout important pour pouvoir développer votre activité.

“Je ne sais ni construire une voiture ni la réparer, alors en tant que passionné d’automobile j’ai choisi le métier d’acheteur-vendeur de voitures. C’est un métier plein de passion, qui demande beaucoup d’énergie mais qui rémunère très bien lorsque l’on sait ce qu’on fait.” 

Pascal, 36 ans

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).