Auto-entrepreneur, micro-entrepreneur, freelance : quelles différences ?

Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Il est courant de confondre l’auto-entrepreneur au micro-entrepreneur, indépendant ou freelance. En effet, ces termes sont régulièrement utilisés dans différentes situations. Pourtant, d’un point de vue juridique, ces statuts diffèrent les uns des autres sur plusieurs points. Pour mieux faire la différence entre eux, voici quelques points de différences entre le statut auto-entrepreneurcelui de micro-entrepreneur, d’indépendant et celui de freelance.

Il faut tout d’abord savoir que ces termes évoquent tous des travailleurs indépendants. Dès lors, il est normal que ces similitudes entrainent une confusion dans le langage courant. Mais toutefois, il est important de savoir distinguer ces différents termes.

👋 Pour commencer
Afin de mieux comprendre et faire la différence entre ces termes, il est important de les présenter au préalable. Pour ce faire, il est judicieux de rapprocher l’auto-entrepreneur du micro-entrepreneur et le travailleur indépendant du freelance.

L’auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur

L’auto-entrepreneur est un régime juridique auquel peut prétendre toute personne indépendante qui veut exercer une activité particulière. Avant de se lancer en auto-entrepreneur, il faut savoir que ce régime possède son propre régime fiscal et social qui a été simplifié pour faciliter son accès.

Depuis 2016, le statut de micro-entrepreneur a remplacé celui d’auto-entrepreneur. Concrètement, l’auto-entrepreneur est devenu le micro-entrepreneur, une entreprise individuelle avec un régime fiscal et social simplifié, ainsi que des exigences comptables allégées.

Il faut savoir que le statut d’auto-entrepreneur est largement ouvert. Ainsi, toute personne peut décider de créer sa micro-entreprise, qu’il s’agisse d’un salarié, d’un chômeur, d’un étudiant, d’un chef d’entreprise ou d’un retraité ! Il vous permet également d’exercer des activités diverses et variées, que ce soit une activité artisanale, commerciale ou encore libérale !

⚠️ A savoir
Toutefois, un auto-entrepreneur ne pas dépasser le plafond de 170 000 euros de chiffres d’affaires annuel pour les activités de vente de marchandises. Ce plafond s’élève à 70 000 euros pour les prestations de services.

Le régime auto-entrepreneur est donc un régime intéressant, mais aussi facilement accessible. Ce n’est pas pour rien s’il attire de nombreux travailleurs indépendants et les freelances ! En effet, le régime d’auto-entrepreneur implique de payer des impôts basés sur le chiffre d’affaires réalisé. De plus, le montant des cotisations sociales varie également en fonction du chiffre d’affaires de la micro-entreprise.

👋 Bon à savoir
Pour savoir tout ce qu’implique le régime micro-entrepreneur, nous vous avons préparé un article complet dédié à ce sujet !

Indépendant ou freelance

Le statut indépendant est une personne qui exerce seule une activité, en toute indépendance sans salariés. En général, le travailleur indépendant ou le freelance exerce une activité qu’il exerçait ou qu’il aurait pu exercer en tant que salarié d’une entreprise. Ainsi, il peut être informaticien, consultant, rédacteur, traducteur, graphiste, etc.

✏️ A noter
Il faut noter que devenir freelance ou un travailleur indépendant renvoie uniquement à l’exercice d’une activité sans lien de subordination. Il ne s’agit donc pas d’un statut ou régime juridique en particulier.

En tant que travailleur indépendant, vous avez la liberté sur la façon dont vous voulez organiser votre travail et la forme juridique sous laquelle vous voulez exercer votre activité.

Le plus souvent, le freelance exerce une activité de prestation de service qui le lie à une entité ou à une entreprise par contrat. Le freelance travaille pour son propre compte, et offre ses services aux entreprises, aux sociétés, etc. pour réaliser les tâches externalisées qui lui sont demandées. Dès lors, il doit se conformer aux exigences de sa clientèle.

Les différences entre auto-entrepreneur, micro-entrepreneur, indépendant et freelance

Comme vu plus haut, l’auto-entrepreneur et le micro-entrepreneur sont des régimes juridiques simplifiés très intéressants. L’indépendant et le freelance sont quant à eux des termes qui désignent des personnes individuelles exerçant une activité en toute autonomie.

Différence entre auto-entrepreneur et indépendant

Le travailleur indépendant peut opter pour un régime juridique pour exercer son activité. Ainsi, à cet effet, il peut choisir le régime d’auto-entrepreneur. Concrètement, freelance et auto-entrepreneur sont intimement liés et le freelance peut choisir ce régime pour bénéficier de ses nombreux avantages. Ainsi, le freelance a la possibilité de créer une auto-entreprise. Cela lui permet ainsi de se mettre à son compte pour mieux exercer son activité.

📝 A noter
Toutefois, il faut aussi avoir conscience qu’en tant que simple travailleur indépendant sans régime juridique, il est difficile d’exercer un autre emploi.

Pourtant, un auto-entrepreneur dispose de la possibilité d’exercer une autre activité, en plus de sa micro-entreprise. Ainsi, il peut devenir associé ou salarié dans une entreprise tout en restant micro-entrepreneur.

Il faut également relever que l’auto-entrepreneur est capable de rendre ses biens fonciers insaisissables. La seule condition est qu’ils ne soient pas destinés à l’exercice de son activité. D’un autre côté, il est impossible pour un travailleur indépendant sans régime juridique de rendre ses biens fonciers insaisissables.

Voilà, vous connaissez désormais la distinction entre auto-entrepreneur, micro-entrepreneur, freelance et indépendant !

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).