Devenir commissaire priseur en micro-entreprise

Devenir commissaire priseur en micro-entreprise

Vous êtes passionné(e) par le monde de l’art et des enchères ? Vous souhaitez exercer un métier alliant expertise, droit et gestion d’entreprise ? Devenir commissaire-priseur en micro-entreprise pourrait être la voie qui vous correspond. Dans cet article, nous vous guidons à travers les étapes nécessaires pour mener à bien ce projet professionnel.

Qui sommes-nous et pourquoi passer par nous pour vous lancer en micro-entreprise ?

Bonjour, je suis Hary, entrepreneur aguerri et guide pour celles et ceux qui cherchent à créer leur propre micro-entreprise. Depuis 2015, j’ai moi-même lancé plusieurs entreprises et accompagné un nombre considérable de personnes, y compris des proches, pour créer leur propre affaire. Fort de cette expérience, j’ai repris HelloMyBusiness, une plateforme dédiée à l’accompagnement des aspirants entrepreneurs dans leurs premiers pas.

Chez HelloMyBusiness, notre équipe dévouée et moi-même sommes fiers d’avoir accompagné plusieurs centaines de personnes dans leur démarche de création de micro-entreprise. Nous nous efforçons de partager nos connaissances et notre expertise pour faciliter votre voyage entrepreneurial.

Voici quelques retours de personnes ayant pu se lancer avec HelloMyBusiness, nos clients nous ont noté 4,4 sur 5 :

4,4/5
Calculé à partir de plus de 300 avis*

Le contenu de cet article est le fruit de mes expériences personnelles, ainsi que celles de notre équipe chez HelloMyBusiness. Il ne doit pas être considéré comme un conseil juridique ou financier. Avant de prendre toute décision importante, nous vous recommandons de consulter un professionnel.

Créez votre auto-entreprise en quelques clics

« * » indique les champs nécessaires

Le métier de commissaire-priseur : une profession réglementée

Avant de se lancer dans cette aventure entrepreneuriale, il est essentiel de comprendre les spécificités du métier de commissaire-priseur. Ce professionnel est chargé d’estimer la valeur des objets d’art et de les vendre aux enchères publiques. Il peut également intervenir dans le cadre de ventes volontaires ou judiciaires. Pour exercer cette profession, certaines conditions doivent être respectées :

  • Être âgé(e) de 18 ans au moins,
  • Avoir la nationalité française ou celle d’un État membre de l’Union européenne,
  • Jouir de ses droits civiques,
  • N’avoir aucun antécédent judiciaire incompatible avec cette profession.

La formation nécessaire pour devenir commissaire-priseur

Un niveau d’études solide en histoire de l’art et en droit

Pour accéder à cette profession, il est indispensable de posséder des compétences avancées en histoire de l’art et en droit. La voie la plus courante consiste à obtenir un double diplôme : une licence ou un master en histoire de l’art, ainsi qu’un master en droit. Cette formation permettra au futur commissaire-priseur de maîtriser les aspects juridiques liés à son métier (droit des biens, droit commercial, etc.) et d’acquérir les connaissances nécessaires pour estimer correctement les objets d’art.

Le stage chez un commissaire-priseur habilité

Après avoir obtenu ces deux diplômes, il est nécessaire de réaliser un stage auprès d’un commissaire-priseur habilité. Ce stage, d’une durée de deux ans, a pour objectif de parfaire votre formation pratique et théorique. À l’issue du stage, vous devrez passer un examen devant la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires. Si celui-ci est réussi, vous pourrez alors prétendre au titre de commissaire-priseur stagiaire.

Créer sa micro-entreprise en tant que commissaire-priseur

Les avantages de la micro-entreprise

Devenir commissaire-priseur en micro-entreprise présente plusieurs atouts :

  • Un régime fiscal simplifié,
  • Des charges sociales réduites,
  • Une gestion administrative allégée.

Cependant, il est important de préciser que ce statut n’est pas adapté à tous les projets. En effet, la micro-entreprise est soumise à des seuils de chiffre d’affaires qui, s’ils sont dépassés, entraînent un basculement vers le régime réel d’imposition.

Les démarches pour créer sa micro-entreprise

Pour créer votre micro-entreprise en tant que commissaire-priseur, vous devrez suivre plusieurs étapes :

  1. Inscription auprès de la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires,
  2. Obtention d’un numéro SIRET,
  3. Immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS),
  4. Affiliation au régime social des indépendants (RSI), aujourd’hui fusionné avec le régime général de la Sécurité sociale.

L’environnement de travail du commissaire-priseur en micro-entreprise

En tant que commissaire-priseur indépendant, vous pouvez être amené(e) à travailler dans différents lieux :

  • Votre propre salle des ventes,
  • Des salles des ventes extérieures,
  • Des musées ou galeries d’art,
  • Le domicile de vos clients.

Ce métier requiert également une grande disponibilité, notamment lors des périodes de ventes aux enchères. Il peut être nécessaire de se déplacer fréquemment, voire de travailler le week-end.

Le salaire du commissaire-priseur en micro-entreprise

En tant que commissaire-priseur à votre compte, votre rémunération dépendra principalement de vos ventes et du chiffre d’affaires généré. En règle générale, le commissaire-priseur perçoit une commission sur chaque vente réalisée. Cette commission est fixée librement entre le commissaire-priseur et son client.

Il est donc difficile d’estimer avec précision le salaire d’un commissaire-priseur en micro-entreprise. Toutefois, il convient de souligner que cette profession peut être très rémunératrice pour les commissaires-priseurs les plus talentueux et reconnus dans leur domaine.

Devenir micro-entrepreneur en ligne avec Hello My Business

  • Créez votre micro-entreprise en quelques clics
  • Recevez votre KBIS en 48 heures
  • On gère l'administratif pour vous
Partager sur les réseaux sociaux :

HelloMyBusiness vous offre votre guide pour vous lancer !

Démarrer votre Micro-Entreprise en toute confiance

Vous êtes sur le point de vous lancer en tant que micro-entrepreneur ? Recevez dès maintenant notre ebook gratuit "Guide du micro-entrepreneur" qui condense toutes les informations essentielles pour réussir votre lancement. Démarches administratives cotisations, impôts, chiffre d'affaires maximal...
Ne laissez rien au hasard et préparez-vous efficacement avec Hello My Business. Entrez simplement votre adresse mail pour obtenir votre guide gratuit.