Devenir community manager freelance

Devenir community manager freelance

community-manager-freelance





Bien que l’expression de community manager n’ait réellement captivé l’attention des professionnels et des internautes qu’au cours de ces six dernières années, il semblerait que ce métier ait existé depuis le début des années 2000. Lorsque la question de community management est abordée, on a tendance à penser instantanément aux plateformes comme Facebook et Twitter. Vous ne vous trompez pas en pensant qu’un community manager poste des statuts sur des réseaux sociaux, mais il ne s’agit que de la partie visible du métier. Aujourd’hui, le manager de communauté est investi de missions beaucoup plus impactantes. Zoom sur cette profession qui suscite de plus en plus l’intérêt des freelancers.

En quoi consiste le métier de community manager freelance ?

Classiquement, un community manager exerce sa profession pour le compte des agences digitales, des agences de communication, pour les annonceurs et pour des entreprises. Mais depuis l’avènement du télétravail, il gagne beaucoup plus en flexibilité en travaillant en indépendant depuis son domicile, proposant directement ses services à des clients ou en sous-traitance. On appelle ce professionnel le community manager freelance.

Le community management est une activité qui consiste à rapprocher une marque des consommateurs, principalement des internautes. C’est au travers de cette vision que le community manager freelance doit animer une ou plusieurs communautés qui appartiennent à la marque pour laquelle il travaille. Le terme communauté est ici à prendre dans son sens littéral, car il s’agit d’un lieu où se font des rencontres et des échanges avec les personnes qui adhèrent à la marque représentée par le community manager freelance. À l’instar des communautés physiques, les communautés virtuelles ont besoin d’animations que les membres retrouvent dans les contenus ou des autres moyens qui sont mis à sa disposition.

Au travers de ses nombreuses missions, un community manager freelance peut être appelé à travailler sur les stratégies de communication qui seront ensuite déployées sur les plateformes sur lesquelles il travaille.

Le community manager freelance a également pour mission d’interagir avec les membres des communautés qu’il gère en répondant à leurs questions. C’est d’ailleurs l’un des moyens les plus efficaces pour créer des échanges et faire parler des marques qu’il représente. Il agit également comme modérateur de propos tenu sur sa communauté. L’objectif de cette modération n’est pas tellement d’effacer les propos injurieux émis à propos de la marque, mais de faire respecter la charte et éviter toute déviation sur un sujet.

Pour que vous puissiez avoir une vision plus concrète du métier de manager de communauté, découvrez ci-après un listing des activités quotidiennes d’un community manager freelance :

  • Modération des comptes de réseaux sociaux et forums (répondre aux questions posées)
  • Organisation des jeux et concours sur les sites et réseaux sociaux
  • Organisation des rencontres IRL (In Real Life)
  • Mise en place des stratégies de community management visant à fidéliser les internautes
  • Rédaction du contenu pour les différentes communautés virtuelles
  • Veille concurrentielle
  • Contribuer à améliorer l’e-réputation de la marque ou du client
  • Effectuer des reporting des activités

Les travailleurs indépendants doivent ajouter dans leur liste des tâches les activités administratives, commerciales et comptables.

Quelles sont les qualités requises pour devenir community manager freelance ?

La principale qualité requise pour devenir community manager freelance est la curiosité à prendre dans le bon sens du terme. Le community manager freelance devra aimer découvrir quotidiennement de nouvelles choses quitte à copier sur les autres professionnels et partager. Il faudra agir avec un esprit alerte, ouvert et curieux pour dénicher les nouvelles tendances qui font le buzz.

Le community manager freelance doit également faire preuve d’un bon sens d’analyse. En effet, il n’est pas possible d’animer une communauté sans la connaître. Il ne s’agit pas ici de connaître les membres un à un, mais plutôt de connaître leurs besoins et leurs attentes puis d’y apporter les réponses adéquates, toujours en respectant la charte du client. Le community manager freelance doit être un minimum familier avec la manipulation des données statistiques qu’il devra synthétiser, commenter et récapituler pour le compte de son commanditaire.

Un community manager freelance doit être un bon communicant. Pour captiver les internautes, un community manager doit véhiculer avec enthousiasme et conviction les valeurs de la marque qu’il représente. En plus de savoir manier les mots dans les divers styles d’écriture, le manager devra être à l’aise avec les outils de création graphique. Si les contenus créés par le community manager impactent les internautes, ces derniers deviendront des relais d’informations vers d’autres personnes. Ils seront un prolongement ou des ambassadeurs de la marque elle-même auprès des autres consommateurs. C’est pour cela que le métier de community management est si important.

L’optimisation des médias sociaux, l’e-marketing, la rédaction sous toutes ses formes sont des compétences que doivent avoir un community manager freelance.

Outre ces quelques qualités que nous venons d’énumérer, un community manager freelance doit également avec une excellente culture du web, des sites, des blogs et des réseaux sociaux, car ce sont ses principaux outils. Il doit avoir le sens du contact client, des relations communautaires et du compromis. Mais plus que tout, le community manager freelance doit être réactif et d’un calme naturel, car il sera amené à gérer des situations conflictuelles avec des clients insatisfaits.

Comment devenir community manager freelance ?

Le métier de community management ne bénéficie pas encore d’une énorme palette de formations dédiées, mais elles existent tout de même. Aujourd’hui, de nombreuses agences consacrent des cursus pour l’apprentissage rapide de ce métier.

En amont de la formation académique ou théorique, un community manager freelance doit connaître du bout de ses doigts les règles qui régissent le fonctionnement des réseaux sociaux, les communautés en ligne, les sites web, les blogs, bref toutes les plateformes qui peuvent être utilisées pour fédérer des internautes.

Pour accéder rapidement à ce poste, même en indépendant, un candidat aura plus de chance en suivant une formation en webmarketing.

Bien que l’on opère en freelance, il est toujours bien vu de posséder des diplômes. À titre indicatif, le métier de community management est accessible avec un niveau bac + 2 au bac + 5 en multimédia, communication digitale, littérature et rédaction et marketing digital.

En tant qu’indépendant, il est difficile de prévoir l’évolution de carrière d’un community manager. En faisant bien son travail, le community manager freelance boostera sa réputation auprès de ses clients. Il sera tellement réputé que toutes les entreprises voudront travailler avec lui. Au final, il aura à superviser sa propre équipe.

Quelle structure juridique pour le métier de community manager freelance ?

Avant de pouvoir vendre vos services en tant que community manager freelance, vous devez choisir un statut juridique qui correspond à votre statut de travailleur indépendant. En principe, le terme de freelance ne renvoie à aucun statut, mais il répond à des régimes de micro-entreprise qui bénéficie de nombreux avantages tels que les modalités de création et de gestion simplifiée de l’affaire.

Il tient de préciser que la micro-entreprise n’est pas une forme juridique en soi, mais plutôt un régime social et fiscal auxquels sont soumis les petites entreprises individuelles. En leurs qualités de micro-entrepreneurs, les managers de communauté freelances sont placés d’office sous le régime du micro-social simplifié. Ils doivent s’acquitter d’un prélèvement social libératoire qui est calculé sur le chiffre d’affaires réalisé. Cependant, le community manager freelance peut également opter pour le régime de droit commun des non-salariés.

Pour en savoir plus sur le métier de community manager, rejoignez notre groupe facebook.

[Total : 0   Moyenne : 0/5]







Auto-entrepreneur avec un seul client : quels risques de requalification en contrat de travail ?

Auto-entrepreneur avec un seul client : quels risques de requalification en contrat de travail ?

Vous le savez pour en faire l’expérience au quotidien ou pour en avoir entendu parler : le statut d’auto-entrepreneur offre, en théorie, une formidable liberté. À...

Les essentiels de la comptabilité auto-entrepreneur

Les essentiels de la comptabilité auto-entrepreneur

Que vous soyez jeune auto-entrepreneur découvrant le statut ou auto-entrepreneur aguerri, gérer votre comptabilité peut vous paraître compliqué. Difficile de s’y retrouver si on n’a...

Qu’est-ce qu’un business plan et comment le réussir ?

Qu’est-ce qu’un business plan et comment le réussir ?

Devenir auto-entrepreneur pour faire de son projet une réalité demande d’avoir une idée claire des objectifs à atteindre, et des moyens pour y parvenir. C’est...

Auto-entrepreneur en situation de handicap : ce qu’il faut savoir

Auto-entrepreneur en situation de handicap : ce qu’il faut savoir

Handicap et statut auto-entrepreneur, est-ce incompatible ? Pas du tout ! Un problème à la naissance, un accident de la route ou une maladie survenue...

Baisse d’énergie : comment retrouver la motivation au travail ?

Baisse d’énergie : comment retrouver la motivation au travail ?

Pour être auto-entrepreneur, vous avez eu besoin d’apprendre à vous organiser, vous motiver et faire preuve de persévérance pour travailler jour après jour. Cette aventure...

Les questions à se poser avant de quitter son CDI

Les questions à se poser avant de quitter son CDI

Vous avez envie de démissionner pour vous lancer dans l’auto-entreprenariat, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Ni même si c’est une bonne idée ?...

Bien travailler à domicile : les clés du succès

Bien travailler à domicile : les clés du succès

Le travail à domicile, le télétravail ou encore le travail à distance ont la cote ! Plusieurs appellations pour un même concept : nous travaillons depuis...



Qui sommes-nous ? / Mentions légales / Politique de confidentialité / CGV / CGU / Contact