Nous appeler

Devenir conducteur de travaux

Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
conducteur de travaux

Le statut d’auto-entrepreneur a été mis en place pour donner plus de flexibilité à certains secteurs, et le métier de conducteur de travaux en fait partie. Cependant, vous devez tenir compte de certaines règles si vous souhaitez vous professionnaliser dans ce secteur. Ces règles sont relatives aux formations que vous devez suivre, les qualités que vous devez adopter, les démarches et formalités diverses à entreprendre ainsi que quelques astuces pour devenir un conducteur de travaux compétent et respecté.

Le métier en bref

Est-ce fait pour moi ?

Un conducteur de travaux supervise les opérations de travail sur un chantier de construction, garantissant l’efficacité du flux de travail et la sécurité de la main-d’œuvre. Les tâches d’un conducteur de travaux consistent principalement à effectuer des inspections, évaluer les risques, gérer et évaluer les travailleurs et à se coordonner avec le contremaître du chantier et les fournisseurs.

Présentation du métier

Il travaille à produire des rapports et à s’assurer que tous les processus respectent les directives et les règlements de sécurité. En outre, il incombe également au superviseur de s’assurer que les travaux sont réalisés dans les limites du budget et du calendrier fixés.

Voici les principales responsabilités d’un conducteur de travaux :

  • gérer une équipe de plusieurs personnes responsables de la lecture des plans, de la mise en page des tâches, de la conformité au code, de l’achat de matériel, etc. ;
  • superviser les sous-traitants et effectuer des inspections sur place pour s’assurer que les résultats exceptionnels du projet sont réalisés dans les délais et dans les limites du budget ;
  • élaborer des procédures d’intervention d’urgence, de gestion de crise, de sécurité physique, de protection de l’information, de gestion des incidents et d’enquêtes ;
  • carrelage, rénovation, peinture, plaque de plâtre, plomberie légère, électricité ;
  • lire des plans pour déterminer la disposition et définir des pentes pour les structures, les systèmes de canalisations, les trottoirs, les bordures et l’asphalte ;
  • approuver et traiter la paie du personnel et d’autres transactions financières diverses ;
  • mettre en forme des présentations PowerPoint, des feuilles de calcul en qualité publiable, créer des supports de présentation ;
  • maintenir les rapports et assurer l’exactitude de la documentation nécessaire, y compris la gestion du temps, la planification et la paie ;
  • surveiller l’ensemble de l’installation à l’aide de caméras CCTV/PTZ tout en effectuant simultanément des tâches de répartition et de vidéosurveillance.

Qualités requises et formation

Il est tout à fait possible de devenir conducteur de travaux sans avoir suivi une formation spécifique ou avoir un diplôme quelconque. En effet, ce travail demande beaucoup d’expérience sur terrain. Toutefois, avoir au minimum un diplôme de niveau Bac+2 vous permettra d’évoluer rapidement dans le bâtiment en général.

Vous pouvez par exemple passer un BTS bâtiment ou un DUT génie civil option travaux publics. Si le temps et le budget vous le permettent, vous pouvez poursuivre jusqu’au niveau Bac+3 pour avoir une licence professionnelle.

Un travail dans la gestion de la construction nécessite une gamme de compétences supérieures à celles requises pour un poste de gestion typique. Voici quelques-unes des compétences clés pour ce métier :

Leadership

Les conducteurs de travaux doivent être des leaders efficaces. Ils doivent être capables de déléguer des responsabilités, de motiver les travailleurs à réussir et de les tenir responsables des résultats. Ils doivent également connaître le secteur et être en mesure de repérer les tendances. Ils doivent donner l’exemple et faire preuve de bon jugement, en privilégiant la sécurité des travailleurs au respect des délais.

Gestion des risques

Un projet de construction comporte des risques qui menacent de faire échouer le projet ou exploser le budget. Un conducteur de travaux doit être en mesure de repérer les risques, tels qu’un éventuel obstacle à l’atteinte d’une étape importante ou d’une extension de la durée des travaux, et de réagir pour les minimiser.

Communication

Les conducteurs de travaux doivent communiquer clairement les rôles et les responsabilités à la main-d’œuvre. Cette compétence est utile dans n’importe quelle industrie, mais elle est particulièrement importante dans la construction en raison des enjeux élevés d’une mauvaise communication, tels que des matériaux mal livrés retardant le projet ou un incident de sécurité parce qu’un travailleur a été envoyé dans la mauvaise zone.

Apprendre et s’adapter

Les meilleurs conducteurs de travaux sont capables d’absorber les connaissances comme une éponge et de s’adapter aux tendances. L’industrie évolue rapidement et chaque projet de construction diffère du suivant, de sorte qu’un conducteur de travaux doit avoir la capacité d’apprendre constamment à la fois de l’expérience sur le tas, et de la formation en ligne ou en classe lorsque cela est possible.

Expérimentation

La technologie de la construction progresse rapidement, de la préfabrication aux drones en passant par le dernier logiciel de gestion de la construction. Les conducteurs de travaux qui souhaitent expérimenter de nouvelles technologies trouveront de nouvelles façons d’augmenter les résultats de leur entreprise et d’obtenir plus d’offres.

Les démarches et formalités

Voici les démarches et formalités à prendre en compte si vous souhaitez devenir conducteur de travaux.

Assurance conducteur de travaux

Trois assurances sont obligatoires pour un conducteur de travaux :

  • garantie décennale conducteur de travaux à partir de 2000€/an ;
  • mutuelle d’entreprise à partir de 25€/mois ;
  • auto pro pour 50€/mois.

Il existe également d’autres assurances facultatives, mais recommandées :

  • mutuelle conducteur de travaux à partir de 38€/mois ;
  • prévoyance d’entreprise qui est obligatoire pour certaines conventions collectives (27€/mois) ;
  • prévoyance conducteur de travaux pour 27€/mois ;
  • multirisque professionnelle à partir de 200€/an.

À savoir :

La couverture décennale est obligatoire pour les conducteurs de travaux afin de garantir la couverture en cas de dommages liés à la construction durant les 10 ans suivant leur réception.

Le statut juridique d’une entreprise de conduite de travaux

En ce qui concerne le statut juridique, vous pouvez travailler en entreprise pour le compte d’une société ou comme auto-entrepreneur. Chacun présente des avantages et des inconvénients selon votre situation. La fiscalité est, par exemple, allégée pour le statut d’auto-entrepreneur et sa mise en place est rapide, tandis que cet allégement n’est pas octroyé aux entreprises de type EIRL, EURL et les sociétés de type SAS ou SASU, mais la protection du patrimoine est cependant possible.

La création d’une société de conduite de travaux

Comme toutes les activités libérales, le conducteur de travaux dépend du Centre de Formalités des Entreprises : l’URSSAF.

Avant de faire la demande d’immatriculation de votre société, vous devez d’abord déterminer la forme juridique qui vous convient. Après la création de votre société, vous aurez un code NAF/APE. Pour les conducteurs de travaux, le code principal de travaux est le 7490A.

Les clés de la réussite

On peut dire que le trait de personnalité le plus important pour un conducteur de travaux est les compétences analytiques. Le conducteur de travaux planifie les stratégies de projet, gère les retards imprévus et résout les problèmes qui surviennent au cours du projet. Il passe son temps à analyser et réviser les enregistrements du système de sécurité existant, garantissant qualité et conformité avec le protocole de l’usine de sécurité physique.

Avoir des compétences commerciales

Bien qu’il ne s’agisse peut-être pas de la compétence la plus importante, de nombreuses tâches de superviseur de site reposent sur des compétences commerciales. Les conducteurs de travaux s’occupent des questions budgétaires, coordonnent et supervisent les travailleurs. Ils doivent répondre à toutes les exigences RH de l’entreprise/des employés : sélection du recrutement, orientation/intégration, rétention, licenciements, discipline, évaluations des performances et rémunération.

Prendre des initiatives

Une autre compétence très appréciée des superviseurs de chantier est l’initiative. Cette compétence est nécessaire à la gestion des responsabilités quotidiennes. Les superviseurs de chantier génèrent leurs propres opportunités commerciales et doivent être proactifs dans la recherche de nouveaux clients. Ils rédigent des documents liés à la sécurité, tels que des rapports d’incidents, des propositions et des initiatives stratégiques.

Compétences en leadership

Les responsabilités d’un conducteur de travaux nécessitent parfois des compétences en leadership. Il doit effectivement déléguer des tâches aux ouvriers du bâtiment, aux sous-traitants et aux autres cadres de niveau inférieur.

Compétence orale

Les conducteurs de travaux doivent donner des ordres clairs, expliquer des informations complexes aux ouvriers du bâtiment et aux clients, et discuter des détails techniques avec d’autres spécialistes du bâtiment, tels que des architectes.

Compétences techniques

Les compétences techniques sont une autre compétence que l’on trouve couramment sur les curriculums vitae des superviseurs de chantier. Les conducteurs de travaux doivent connaître les méthodes et les technologies de construction, et doivent être capables d’interpréter les contrats et les dessins techniques. Ils vont également coordonner et dispenser la formation technique et de sécurité tout en agissant en tant que responsable de la sécurité du site.

« Ce que j’apprécie dans ce métier, c’est que chaque journée est différente. Entre les mises au point entre les différents corps et les éléments à gérer, je me prends pour un chef d’orchestre qui doit veiller à ce que chaque point de la partition soit respecté pour assurer l’harmonie. »

Jonathan, 35 ans

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).