Nous appeler

Devenir plombier auto-entrepreneur 👹‍🔧

📋 Retour au Blog
Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Devenir plombier

Le mĂ©tier de plombier est une profession indĂ©pendante qui peut tout Ă  fait s’exercer sous le statut d’auto-entrepreneur. Ce statut prĂ©sente des avantages significatifs pour l’artisan qui souhaite dĂ©marrer son activitĂ©.

En plus des simplifications liées à la fiscalité des auto-entreprises, un plombier doit également respecter les obligations liées aux professions réglementées.

Voici un guide complet qui répond à toutes vos questions pour devenir plombier auto-entrepreneur.

Le métier en bref

Le mĂ©tier de plombier consiste principalement Ă  installer et Ă  rĂ©parer les canalisations d’eau et de gaz chez un particulier ou un professionnel. De façon gĂ©nĂ©rale, ce dernier s’occupe d’assurer l’acheminement de l’eau ou du gaz vers les Ă©quipements qui en ont l’usage.

ConnaĂźtre les aspects du mĂ©tier permet d’envisager la crĂ©ation de son auto-entreprise sereinement et Ă©viter les erreurs. Quelques chiffres clĂ©s concernant le mĂ©tier de plombier :

  • rĂ©munĂ©ration : entre 30 € et 60 € par heure ;
  • code APE : 43.22 Travaux de plomberie et d’installation de chauffage et de conditionnement d’air ;
  • centre des formalitĂ©s des entreprises : URSSAF ;
  • taux des cotisations sociales : 22 % Prestation de services (BIC) et 12,8 % pour la revente de fournitures ;
  • le plafond de chiffre d’affaires en prestation de services (BIC) : 72 500 â‚Ź pour la main-d’Ɠuvre et 176 200 â‚Ź au total en incluant la revente de fournitures ;
  • le plafond de la TVA en prestation de services (BIC) : 34 400 €.

Est-ce fait pour moi ?

Certaines personnes se lancent dans la crĂ©ation d’une auto-entreprise dĂšs la fin de leurs Ă©tudes, tandis que d’autres prĂ©fĂšrent attendre et franchissent le pas Ă  plus de 40 ans. Peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez, il est important de savoir si le mĂ©tier de plombier est vraiment fait pour vous.

Cette profession offre de nombreux avantages en garantissant une certaine autonomie et une liberté dans vos prises de décisions. Les démarches sont allégées, ce qui vous permet de devenir indépendant rapidement et facilement. Cependant, le métier répond à certaines exigences.

Présentation du métier

Nous avons une image du plombier assez fermĂ©e. On le voit comme le professionnel que l’on appelle en urgence pour rĂ©parer une fuite d’eau. Pourtant, ce dernier intervient Ă©galement sur de nombreux autres types de chantiers :

  • installation d’équipements sanitaires ;
  • pose de piscines et de spas ;
  • mise en place de systĂšmes de chauffage ;
  • rĂ©paration d’appareils sanitaires


Le plombier travaille d’aprĂšs des plans qui lui sont fournis. Il trace le parcours des canalisations le long des murs et des cloisons. Sa mission est de façonner la tuyauterie en coupant des tubes aux dimensions dĂ©sirĂ©es, de les souder les uns aux autres ou encore de les relier Ă  un appareil de chauffage ou Ă  un Ă©quipement sanitaire. Il termine par la vĂ©rification du bon fonctionnement du systĂšme et l’absence de fuites.

Qualités requises et formation

Il est bien Ă©videmment important de possĂ©der des compĂ©tences professionnelles pour exercer ce mĂ©tier. Mais certaines qualitĂ©s sont Ă©galement nĂ©cessaires et vous aideront Ă  rendre pĂ©renne votre auto-entreprise de plomberie. Pour ĂȘtre un bon plombier, il faut :

  • ĂȘtre rĂ©actif et disponible : un plombier indĂ©pendant peut ĂȘtre appelĂ© Ă  tout moment pour des dĂ©pannages ou encore ĂȘtre amenĂ© Ă  modifier son planning en derniĂšre minute pour des interventions d’urgence ;
  • avoir une bonne condition physique : vous devez ĂȘtre apte Ă  supporter le port des charges lourdes, des positions de travail inconfortables, le travail dans le bruit

  • possĂ©der des qualitĂ©s relationnelles : une qualitĂ© primordiale en tant que plombier est d’avoir un bon contact humain, une communication efficace et un sens commercial.

Toutes ces qualités contribuent grandement à la fidélisation des clients et amélioreront votre notoriété.

Formation requise

La crĂ©ation d’une auto-entreprise de plomberie nĂ©cessite la dĂ©tention de certaines qualifications professionnelles telles que :

  • Un BTS fluides Ă©nergie domotique ;
  • Un BTS gĂ©nie sanitaire ou Ă©nergĂ©tique ;
  • Un BAC Pro technicien de maintenance des systĂšmes Ă©nergĂ©tiques et climatiques ;
  • Un Brevet Professionnel d’équipement sanitaire ;
  • Un BEO technique des installations sanitaires ;
  • Un CAP installateur sanitaire ou installateur thermique ;
  • Une Mention ComplĂ©mentaire (MC) maintenance en Ă©quipement thermique.

⚠ À noter
toutes ces qualifications peuvent s’obtenir en formation initiale, en apprentissage ou en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

Si vous n’avez obtenu aucun de ces diplĂŽmes, vous pouvez justifier de 3 ans d’expĂ©rience professionnelle en tant qu’indĂ©pendant ou en tant que peintre salariĂ©. Si vous justifiez d’une expĂ©rience suffisante, vous avez la possibilitĂ© de passer une Validation Par l’ExpĂ©rience, connu Ă©galement sous le nom de VAE.

Les démarches et formalités

Pour crĂ©er une auto-entreprise de plomberie, il est nĂ©cessaire d’accomplir certaines dĂ©marches comme l’enregistrement Ă  la CMA, l’immatriculation, les contrats d’assurance


Les Ă©tapes Ă  suivre :

  • faire une Ă©tude de marché ;
  • lister les besoins financiers et calculer la rentabilité du projet ;
  • identifier un local si nĂ©cessaire ;
  • trouver des fournisseurs de matĂ©riel et de peinture ;
  • rechercher les financements si besoin est ;
  • choisir un statut juridique ;
  • s’enregistrer Ă  la CMA ;
  • prendre une assurance civile et dĂ©cennale ;
  • acheter le matĂ©riel nĂ©cessaire ;
  • lancer la communication ;
  • trouver des chantiers.

S’enregistrer comme plombier auto-entrepreneur

Les dĂ©marches Ă  accomplir pour devenir plombier sont les mĂȘmes que pour l’ensemble des personnes souhaitant accĂ©der au statut d’auto-entrepreneur. L’opĂ©ration est assez simple et peut s’effectuer en ligne auprĂšs de votre CFE. En ce qui concerne les artisans, ils dĂ©pendent de la Chambre des MĂ©tiers et de l’Artisanat (CMA).

Une fois l’enregistrement rĂ©alisĂ©, vous allez ĂȘtre automatiquement immatriculĂ© au RĂ©pertoire des MĂ©tiers (RM). Si l’artisan vend des fournitures Ă  ses clients, il est nĂ©cessaire de s’inscrire au Registre du Commerce et des SociĂ©tĂ©s (RCS).

Les assurances et garanties sécurité

Le statut d’auto-entrepreneur ne requiert aucune assurance particuliĂšre. Toutefois, la profession de plombier nĂ©cessite une assurance ResponsabilitĂ© Civile Professionnelle (RC pro). Cette derniĂšre intervient en cas de dommage causĂ© par vous-mĂȘme dans le cadre de vos prestations professionnelles.

En ce qui concerne la Garantie DĂ©cennale, obligatoire pour les artisans du secteur du bĂątiment et des travaux publics (BTP), elle ne l’est pas pour le plombier. En effet, ce dernier intervient une fois la construction de l’ouvrage terminĂ©. Pour les interventions portant principalement sur de menus ouvrages, c’est la Garantie Biennale qui s’applique.

Certaines interventions peuvent ĂȘtre assimilĂ©es au secteur du BTP et engagent Ă  ce titre le plombier pour une durĂ©e de dix ans en cas de dommage qui affecte la soliditĂ© de l’ouvrage ou rend ce dernier impropre Ă  l’usage auquel il est destinĂ©. Dans ce cas de figure, l’assurance dĂ©cennale protĂšge le plombier, et peut s’appliquer notamment aux installations sanitaires dĂ©fectueuses, qui sont souvent synonymes de rĂ©parations lourdes.

La label « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE)

Ce label n’est pas obligatoire. Cependant, pour que vos clients puissent bĂ©nĂ©ficier des aides de l’État sur certains travaux, l’entreprise doit dĂ©tenir le label « Reconnu Garant de l’Environnement » (RGE). Ce dernier s’obtient aprĂšs le suivi d’une formation auprĂšs d’un organisme agrĂ©Ă©. Il se dĂ©cline en plusieurs versions ; RGE Qualibat, RGE Eco artisan


Les clés de la réussite

CrĂ©er une entreprise de plomberie ne s’improvise pas. Pour faire de votre auto-entreprise une sociĂ©tĂ© florissante, vous devez possĂ©der plusieurs atouts. Un bon plombier se doit d’ĂȘtre :

  • un technicien rigoureux et expĂ©rimenté ;
  • un bon conseiller pour ses clients, jamais Ă  court d’idĂ©es ou de solutions ;
  • un bon manager si vous venez Ă  vous dĂ©velopper ;
  • un bon communicant ;
  • un bon gestionnaire.

Vous devez soigner la qualitĂ© de vos prestations pour ĂȘtre en mesure d’enclencher le bouche-Ă -oreille et ainsi dĂ©velopper votre clientĂšle sans ĂȘtre obligĂ© de dĂ©penser beaucoup d’argent pour votre communication et publicitĂ©.

Comment faire connaĂźtre son activité ?

Comme tout corps de métier, il est important de faire connaßtre sa nouvelle activité. Il existe plusieurs moyens pour parvenir à rendre visible son entreprise :

  • distribuer des cartes de visite ;
  • crĂ©er une page professionnelle sur les rĂ©seaux sociaux ;
  • mettre en place un site web bien rĂ©fĂ©rencĂ© au niveau local ;
  • floquer son vĂ©hicule Ă  l’effigie de son entreprise.

Une fois que votre activité a démarré, votre réseau de relations professionnelles vous fournira des missions réguliÚres. Si vous effectuez correctement votre travail, le bouche-à-oreille vous amÚnera plus de clients.

« AprĂšs avoir perdu mon emploi, j’ai pris la dĂ©cision de monter ma propre sociĂ©tĂ©. Ayant de l’expĂ©rience dans le milieu de la plomberie, c’est tout naturellement que je me suis lancĂ© dans cette activitĂ©. Je suis maintenant Ă  la tĂȘte d’une auto-entreprise qui roule et qui me fait vivre.»

BenoĂźt, 29 ans

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).