Être fonctionnaire et auto-entrepreneur

Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Vous êtes fonctionnaire et souhaitez vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur ? Comme vous le savez sûrement, tout fonctionnaire dispose d’un statut très encadré par l’administration. Alors est-il possible de cumuler les statuts de fonctionnaire et d’auto-entrepreneur ? Et si oui, à quelles conditions ? Nous répondons à toutes vos questions dans cet article 👇

Le statut de fonctionnaire

Un fonctionnaire est un agent qui exerce “au service de l’Etat“. On distingue les agents exerçant dans la fonction publique d’État, territoriale ou hospitalière. Si tous les fonctionnaires sont des agents publics, ils peuvent être titulaires, ou bien contractuels (ou vacataires/auxiliaires). Le fonctionnaire titulaire, ou statutaire, occupe un emploi permanent et est titularisé dans un grade. On dit donc que les agents titulaires ont un emploi “à vie”. En revanche, un contractuel a vocation à exercer une mission temporaire et ponctuelle, donc pour une durée limitée.

L’évolution du droit concernant le cumul des activités de fonctionnaire et d’auto-entrepreneur

Le droit applicable est fixé par l’article 25 de la loi Le Pors du 13 juillet 1983. Celui-ci prévoit : « Les fonctionnaires et agents non titulaires de droit public consacrent l’intégralité de leur activité professionnelle aux tâches qui leur sont confiées. Ils ne peuvent exercer à titre professionnel une activité privée lucrative de quelque nature que ce soit ».

Ceci dit, la loi de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007 vient procéder à un assouplissement de cette directive. Elle autorise ainsi de pouvoir cumuler avec un statut d’activité fixe, une autre activité lucrative privée.

C’est bien ce qui a permis aux fonctionnaires de lancer en toute légalité leurs micro-entreprises 🎉

📝 A noter
Des décrets ont d’ailleurs récemment apporté plus de précisions quant aux conditions à respecter pour pouvoir rester dans la légalité. Il s’agit notamment de restreindre les activités possibles triées selon leur nature et fonction du temps de travail qu’il faut y accorder.

Les activités interdites aux fonctionnaires 

La loi a beau avoir légalisé la pratique d’une activité lucrative annexe, certaines d’entre elles restent tout de même interdites aux fonctionnaires. Il s’agit de :

  • La participation de l’agent à une entreprise dont les intérêts sont susceptibles de compromettre l’indépendance de ce dernier ;
  • La prise de la direction d’une société ou d’une association à but lucratif ;
  • La réalisation d’expertises qui impliquerait une personne publique.
  • Plaider en justice dans des affaires impliquant une personne publique.

Le partage des emplois du temps de fonctionnaire et d’auto-entrepreneur

Être à la fois fonctionnaire et auto-entrepreneur suppose d’avoir suffisamment de temps pour cumuler les deux activités. Aussi, les règles applicables diffèrent selon que vous occupez un emploi à temps plein ou à temps partiel.

Comment se fait le partage du temps plein entre fonctionnaire et auto-entrepreneur ?

📌 Soyez vigilant
En règle générale, les fonctionnaires ayant un emploi à temps plein n’ont pas le droit d’exercer d’autres emplois à temps complet.

Aussi, pour pouvoir gérer une auto entreprise, une dérogation permettant l’exercice d’une activité lucrative à titre accessoire est désormais nécessaire.

Cela permet donc à un fonctionnaire de réaliser ses tâches en dehors de ses horaires de service.

Aussi, afin d’y être officiellement autorisé, le fonctionnaire doit rédiger une demande de dérogation s’adressant à sa hiérarchie.

 

👋 Bon à savoir
Dans sa demande, le fonctionnaire précise notamment la nature de son activité. Il expose également les conditions selon lesquelles il envisage sa propre rémunération.

Cette dérogation est ensuite étudiée par une commission de déontologie qui se réunit afin de déterminer la comptabilité des deux activités. À l’issue de cette réunion, une réponse est rendue au fonctionnaire sous un mois. Dans le cas d’une réponse positive, elle donne lieu à l’exercice de son activité sans limitation dans le temps. 

Comment s’effectue le partage du temps partiel du fonctionnaire et auto-entrepreneur comme activité accessoire ?

Vous êtes fonctionnaire à temps partiel et souhaitez devenir auto-entrepreneur à titre accessoire ? Dans le cas où votre temps de travail de fonctionnaire se situe autour de 70 % de la durée légale, vous aurez légalement le droit de créer votre auto entreprise destinée à une activité accessoire. Dans une telle situation, vous n’aurez pas à vous soumettre à une limitation dans le temps.

Une seule contre-indication persiste. En effet, la loi prévoit qu’à aucun moment, la nature de votre activité ne peut porter atteinte à la neutralité, l’indépendance et au fonctionnement du service auquel vous appartenez.

👍 Bon à savoir
Dans ce cas, la création d’une micro-entreprise ne requiert aucune autorisation particulière. Il est cependant recommandé d’en faire scrupuleusement part à votre hiérarchie. Pour ce faire, rédigez simplement une déclaration écrite en précisant votre secteur d’activité.

Comment faire la part des choses entre le temps partiel du fonctionnaire et celui d’auto-entrepreneur ?

Si vous souhaitez basculer vers un poste de fonctionnaire à mi-temps, vous pouvez en faire la demande à votre hiérarchie. Cette demande doit se faire préalablement à l’ouverture de votre auto entreprise (minimum trois mois avant).

Au moment de l’ouverture, vous devez donc en avoir déjà eu l’autorisation afin d’effectuer le basculement à l’activité en temps partiel.

✏️ À noter
Notez tout de même que dans le cas où votre hiérarchie estime que ce passage va à l’encontre de l’intérêt de l’administration et du bon fonctionnement de votre service, elle est en droit de refuser votre demande.

Dans le cas où votre requête est acceptée, vous passerez alors devant une commission de déontologie de la fonction publique. Celle-ci est chargée de déterminer la compatibilité de votre activité d’auto-entrepreneur avec votre mission d’agent public.

Il est important de noter qu’un tel cumul d’activité n’est valable que pour une durée de deux ans pouvant être renouvelé pour une troisième année consécutive.

A l’issue des trois années, vous serez confronté à un choix. Ainsi, vous devrez choisir de demeurer fonctionnaire ou de vous déclarer définitivement auto-entrepreneur à temps plein. Au-delà de trois ans, la loi interdit formellement le cumul de travail.

⚠️ Le cas particulier de la production d’œuvres de l'esprit
Sous réserve que leur activité soit en rapport avec la nature de leur fonction, fonctionnaires enseignants, scientifiques, ou encore fonctionnaires exerçant une activité artistique, ont le droit de cumuler une profession libérale en autoentreprise sans limitation dans le temps.

Quelles solutions pour un fonctionnaire qui souhaite devenir auto-entrepreneur à temps plein ?

Devenir auto-entrepreneur à temps plein tout en étant fonctionnaire étant parfois difficile, vous pouvez de fait décider d’opter pour l’un des deux. Vous pouvez donc soit démissionner, soit demander une mise en disponibilité.

Solution n°1. Démissionner de la fonction publique afin de devenir auto-entrepreneur à temps plein

Les indemnités de départ

Dans le cas où vous décidez de déposer votre démission, sachez que vous aurez quand même droit à vos indemnités de départ volontaire.

Toutefois, dans la fonction publique d’État, votre indemnisation est limitée. Elle s’élèvera à moins de deux fois la rémunération brute annuelle perçue au cours de l’année civile précédant celle de la demande de démission. Vous aurez également droit à la même indemnisation dans le cas où vous avez été mis en disponibilité ou en congé parental au moment de la démission. (la rémunération brute perçue au cours des douze derniers mois rémunérés par l’administration).

✏️ À noter
Dans la fonction publique territoriale, l’indemnité est limitée à la rémunération brute annuelle perçue pendant l’année civile précédant la démission.

Dans la fonction publique hospitalière, la prime n’est accordée qu’aux agents subissant une réorganisation de service entraînant la suppression de leur poste.

Est-il envisageable de revenir dans la fonction publique ?

Une démission de la fonction publique est un choix qui doit être mûrement réfléchi. Une fois démissionné, un agent souhaitant réintégrer la fonction publique doit de nouveau repasser le concours ou se présenter comme agent contractuel.

Solution n°2. Demander une mise en disponibilité de la fonction publique pour devenir auto-entrepreneur à temps plein

Ceci est tout à fait possible dans le cas où vous n’êtes pas sûr de la réussite de votre entreprise. Vous pouvez donc quitter temporairement le statut de fonctionnaire sans démissionner. Ainsi, cela vous permettra de pouvoir reprendre le travail à tout moment.

Les démarches pour demander sa mise en disponibilité

La mise en disponibilité est exclusivement réservée aux fonctionnaires titulaires. Sa durée est limitée à deux ans dans le cas de la création d’autoentreprise. Les démarches se résument à l’envoi à sa hiérarchie d’une lettre recommandée avec accusé de réception trois mois avant l’échéance souhaitée.

🚨 A savoir
Là encore, un passage devant la commission de déontologie de la fonction publique est de rigueur. Elle s’accorde le droit de procéder à un contrôle. Tout cela afin de déterminer la véracité de votre déclaration au sujet de votre activité d’auto-entrepreneur.

Un fonctionnaire mis en disponibilité est-il rémunéré ?

Le fonctionnaire mis en disponibilité ne bénéficie ni d’une rémunération ni de congés payés de la part de la fonction publique. De plus, ces années-là ne sont pas prises en compte pour la retraite.

Que se passe-t-il à la fin de la mise en disponibilité ?

Lorsque la période de mise en disponibilité est terminée, la fonctionnaire peut demander à réintégrer la fonction publique. Il lui suffit pour cela d’envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception au minimum trois mois avant la fin du délai.

Il se voit alors proposer un poste au même grade qu’avant son départ, mais pas obligatoirement au même emploi.

Sinon, le fonctionnaire peut démissionner de la fonction publique pour se consacrer à son auto entreprise.   
            

✏️ À noter
Effectuez une simulation de votre revenu auto-entrepreneur avec notre simulateur

En conclusion, vous pouvez donc cumuler les statuts de fonctionnaire et d’auto-entrepreneur. Toutefois, vous devrez respecter les nombreuses conditions et restrictions existantes. Si vous souhaitez vous lancer, n’hésitez plus !

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).