Devenir peintre en bâtiment en micro-entreprise

peintre en bâtiment

Devenir peintre en bâtiment en tant qu’auto-entrepreneur ne se fait pas au hasard. Il est essentiel de bien réfléchir, au préalable, à la question, mais aussi de prendre connaissance de toutes les réglementations spécifiques à respecter.

Qui sommes-nous et pourquoi passer par nous pour vous lancer en micro-entreprise ?

Bonjour, je suis Hary, entrepreneur aguerri et guide pour celles et ceux qui cherchent à créer leur propre micro-entreprise. Depuis 2015, j’ai moi-même lancé plusieurs entreprises et accompagné un nombre considérable de personnes, y compris des proches, pour créer leur propre affaire. Fort de cette expérience, j’ai repris HelloMyBusiness, une plateforme dédiée à l’accompagnement des aspirants entrepreneurs dans leurs premiers pas.

Chez HelloMyBusiness, notre équipe dévouée et moi-même sommes fiers d’avoir accompagné plusieurs centaines de personnes dans leur démarche de création de micro-entreprise. Nous nous efforçons de partager nos connaissances et notre expertise pour faciliter votre voyage entrepreneurial.

Voici quelques retours de personnes ayant pu se lancer avec HelloMyBusiness, nos clients nous ont noté 4,4 sur 5 :

4,4/5
Calculé à partir de plus de 300 avis*

Le contenu de cet article est le fruit de mes expériences personnelles, ainsi que celles de notre équipe chez HelloMyBusiness. Il ne doit pas être considéré comme un conseil juridique ou financier. Avant de prendre toute décision importante, nous vous recommandons de consulter un professionnel.

Créez votre auto-entreprise en quelques clics

« * » indique les champs nécessaires

Dans cette activité, vous avez la possibilité d’intervenir en neuf ou en rénovation auprès de particuliers, d’entreprises, de collectivités locales… si vous possédez, cependant, les diplômes nécessaires.

Voici un guide complet qui répond à toutes vos questions pour devenir peintre en bâtiment auto-entrepreneur.

Le métier de peintre en bâtiment indépendant en bref

Le métier de peintre en bâtiment demande de la minutie, de la rigueur et une bonne relation client. Plus le service est satisfaisant et soigné, plus vous avez de chance d’attirer et de fidéliser des clients.

  • Rémunération : entre 20 € et 45 € par heure ;
  • code APE : 433410 Travaux de peinture en bâtiment ;
  • centre des formalités des entreprises : URSSAF ;
  • taux des cotisations sociales : 22% Prestation de service (BIC) et 12,8 % pour la vente de fournitures ;
  • le plafond de chiffre d’affaires en prestation de service (BIC) : 72 500 € pour la main-d’œuvre et 176 200 € au total en incluant la vente de fournitures ;
  • le plafond de la TVA en prestation de service (BIC) : 34 400 €.

Être peintre en bâtiment en auto-entreprise : est-ce fait pour moi ?

Être peintre en bâtiment équivaut à être maître des finitions sur un chantier. Si ce métier du bâtiment et des travaux publics vous intéresse, il est bon de savoir qu’il est tout à fait possible de l’exercer sous le statut d’auto-entrepreneur.

Mais comment savoir si ce métier est réellement fait pour vous ? Découvrez ce métier passionnant, les qualités requises ainsi que les formations nécessaires pour devenir peintre en bâtiment auto-entrepreneur.

Comment devenir peintre en bâtiment ?

À l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment, d’une maison, d’un lieu public, de bureaux ou encore d’espaces industriels ou commerciaux, le travail d’un peintre en bâtiment consiste à recouvrir les murs et les plafonds de revêtements, de façon à les protéger, ainsi qu’à les décorer en fonction de la demande du client.

Celui-ci doit mettre en place son chantier en préparant les surfaces, en passant de l’enduit, en lessivant, décapant et en ponçant. Il passe ensuite à la peinture au rouleau en plusieurs couches sur les grandes surfaces et réalise les finitions au pinceau.

Un peintre en bâtiment se retrouve souvent en haut d’une échelle ou d’un échafaudage. Il travaille sur des chantiers en extérieur ou en intérieur, la plupart du temps dans une position inconfortable.

Qualités requises et formation pour devenir peintre en bâtiment

Comme tout corps de métier, certaines qualités sont requises pour l’exercer comme il se doit. Voici une sélection de trois qualités indispensables pour devenir peintre en bâtiment :

  • le goût artistique : même si cette activité ne fera pas de vous Picasso, il est important de posséder un certain sens artistique. En effet, vous devez maîtriser l’harmonie des couleurs entre elles, et également conseiller vos clients sur le choix des teintes. De plus, vous devez être capable de sélectionner les bons produits ainsi que les outils adéquats en fonction de votre mission, afin d’obtenir le rendu souhaité ;
  • être minutieux : pour devenir le maître des finitions, vous devez être quelqu’un de minutieux. Vous devez exercer vos compétences techniques
  • avec finesse et tout savoir sur le métier. Rien n’est à négliger lors de vos missions, de la préparation de chantiers jusqu’au dernier coup de pinceau ;
  • avoir le sens du contact : des compétences relationnelles sont essentielles dans ce domaine, surtout en tant qu’auto-entrepreneur. En effet, conseiller ses clients est très important, et vous permettra d’apporter une vraie valeur ajoutée à votre travail et fidélisera votre clientèle.

Si vous avez en tête de vous lancer à votre compte en tant que peintre en bâtiment sous le statut d’auto-entrepreneur, vous devez posséder un diplôme ou une équivalence, telle que :

  • Un BTS aménagement finition ;
  • Un Bac pro aménagement-finition du bâtiment/peintre ;
  • Un BP peintre applicateur de revêtements ;
  • Un CAP peintre applicateur de revêtements ;
  • Autres diplômes dans le domaine.

À noter : toutes ces qualifications peuvent s’obtenir en formation initiale, en apprentissage ou en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

Si vous n’avez obtenu aucun de ces diplômes, vous pouvez justifier de 3 ans d’expérience professionnelle en tant qu’indépendant ou en tant que peintre salarié. Si vous justifiez d’une expérience suffisante, vous avez la possibilité de passer une Validation Par l’Expérience,connu également sous le nom de VAE.

Vous devez également réaliser un Stage de Préparation à l’Installation (SPI) auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Il s’agit d’un stage de 30 heures rémunéré entre 150€ et 300 € ayant pour but de :

  • vous guider dans les étapes de votre installation ;
  • vous préparer à de potentiels problèmes de financement ;
  • vous informer sur les techniques de prévision et de contrôle de votre exploitation ;
  • mesurer les savoirs indispensables à la pérennité de votre entreprise ;
  • vous informer sur les possibilités de formation nécessaires.

Depuis 2019, le SPI n’est plus obligatoire pour les auto-entrepreneurs artisans.

Les démarches et formalités pour devenir peintre en bâtiment en tant que micro-entrepreneur

Créer votre micro-entreprise est une chose assez facile à faire. Toutefois, il est important de connaître les étapes à suivre ainsi que les démarches et formalités à effectuer.

Les étapes à suivre :

  • faire une étude de marché ;
  • lister les besoins financiers et calculer sa rentabilité ;
  • identifier un local si nécessaire ;
  • trouver des fournisseurs de matériel et de peinture ;
  • rechercher les financements si nécessaire ;
  • choisir un statut juridique ;
  • s’enregistrer à la CMA ;
  • prendre une assurance civile et décennale ;
  • acheter le matériel nécessaire ;
  • lancer la communication ;
  • trouver des chantiers.

S’enregistrer comme peintre en bâtiment auto-entrepreneur

Pour devenir peintre en bâtiment en tant qu’auto-entrepreneur, il n’y a rien de plus simple. Une fois les diplômes ou l’expérience nécessaires obtenus, vous devez simplement enregistrer votre auto-entreprise auprès de votre CFE compétente. En tant qu’artisan, vous dépendez de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA).

Les artisans ont l’obligation de procéder à l’immatriculation de leur auto-entreprise au Répertoire des Métiers (RM). Si l’artisan vend des fournitures à ses clients, il est nécessaire de s’inscrire au Registre du Commerce et des Sociétés(RCS).

Les assurances et garanties sécurité

L’assurance Responsabilité civile Professionnelle (RC pro) est fortement conseillée afin de vous protéger en cas de soucis. En effet, lors de votre activité, vous serez amené à utiliser des échafaudages, des échelles, des harnais… Vous devez vous assurer d’exercer sans risque, mais tout accident est vite arrivé.

En ce qui concerne la « Garantie Décennale », elle n’est pas obligatoire si vous exercez en tant que peintre décorateur. Mais elle devient indispensable dès lors que la solidité de l’ouvrage peut porter atteinte à votre activité.

La protection juridique est totalement facultative. Cependant, ce contrat couvre vos frais juridiques et vous fait profiter d’un accompagnement en cas de litige avec un client ou un fournisseur.

Les clés de la réussite pour être peintre en bâtiment

L’artisanat est un secteur très concurrentiel. Pour vous démarquer et faire prospérer votre activité, vous devez posséder certains réflexes. On vous conseille notamment de :

Evaluer le financement dont vous avez besoin :

  • outils ;
  • matières premières ;
  • véhicules ;
  • publicité…
  • choisir votre réseau de fournisseurs :
  • peinture ;
  • papier peint ;
  • enduit…
  • définir votre mode de facturation des matières premières ;
  • continuer à vous former afin d’apprendre de nouvelles techniques et découvrir de nouvelles tendances :
  • patine ;
  • résine de synthèse ;
  • home staging…
  • disposer d’une visibilité digitale et physique :
  • site internet ;
  • réseaux sociaux ;
  • affiches ;
  • marquage de votre véhicule…
  • créer un réseau professionnel :
  • partenariats avec d’autres artisans ;
  • démarchage de promoteurs ;
  • participation à des événements BTP.

Comment faire connaître son activité ?

Comme tout corps de métier, il est important de faire connaître sa nouvelle activité. Il existe plusieurs moyens :

  • distribuer des cartes de visite ;
  • créer une page professionnelle sur les réseaux sociaux ;
  • mettre en place un site web bien référencé au niveau local ;
  • Flanquer son véhicule de publicités.

Une fois que votre activité a démarré, votre réseau de relations professionnelles vous fournira des missions régulières. Si vous faites correctement votre travail, le bouche-à-oreille vous amènera davantage de clients.

“J’étais salarié depuis une vingtaine d’années quand j’ai voulu devenir auto-entrepreneur. Au début, j’avais peur de ne pas savoir gérer le côté administratif et la recherche de clients. Et finalement, tout est très simple et se fait rapidement. ”

François, 42 ans

Devenir micro-entrepreneur en ligne avec Hello My Business

  • Créez votre micro-entreprise en quelques clics
  • Recevez votre KBIS en 48 heures
  • On gère l'administratif pour vous
Partager sur les réseaux sociaux :

HelloMyBusiness vous offre votre guide pour vous lancer !

Démarrer votre Micro-Entreprise en toute confiance

Vous êtes sur le point de vous lancer en tant que micro-entrepreneur ? Recevez dès maintenant notre ebook gratuit "Guide du micro-entrepreneur" qui condense toutes les informations essentielles pour réussir votre lancement. Démarches administratives cotisations, impôts, chiffre d'affaires maximal...
Ne laissez rien au hasard et préparez-vous efficacement avec Hello My Business. Entrez simplement votre adresse mail pour obtenir votre guide gratuit.