Nous appeler

Devenir enseignant auto-entrepreneur

Partager sur les reseaux sociaux :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
enseignant

S’engager à devenir enseignant auto-entrepreneur reste assez libre d’un point de vue réglementaire, surtout pour les travailleurs du secteur privé. Ce qui est moins le cas pour les fonctionnaires publiques et encore moins s’ils travaillent à temps plein. Cela dit, exercer ce métier peut être à la portée de toute personne motivée. Il s’agit tout simplement de savoir bien s’y prendre.

Le métier en bref

Avant de se lancer dans l’exercice du métier d’enseignant auto-entrepreneur, il convient de connaître les informations clés relatives au domaine qui sont les suivantes :

Est-ce fait pour moi ?

En plus de l’amour et de la motivation portée à l’exercice du métier d’enseignant auto-entrepreneur, il convient de l’étudier en détail ainsi que ses prérequis pour être sûr qu’il est vraiment fait pour vous.

Présentation du métier

En termes simples, il s’agit d’entreprendre une activité d’enseignement à titre particulier dans le cadre de l’auto-entreprise. Le métier d’enseignant auto-entrepreneur peut être plus facilement assimilé à celui de professeur à domicile ou encore d’enseignant particulier puisque ce sont les plus communs. Dans les deux cas, le service proposé est un apprentissage du domaine de prédilection de l’enseignant à un particulier.

La clientèle d’un enseignant auto-entrepreneur englobe alors en général :

  • une personne présentant une difficulté dans un domaine particulier. C’est le cas par exemple d’un élève faible en Mathématiques ;
  • une personne à la recherche de performances particulières. Dans ce cas, il s’agit le plus souvent de parents qui vont recourir à un enseignant particulier pour atteindre des objectifs plus élevés ;
  • les gens qui préparent un concours. Il est également très courant de faire appel à un professeur particulier pour se mettre à niveau et optimiser les chances de réussite.

À titre d’information, le métier d’enseignant auto-entrepreneur est bien plus large que ce que l’on a tendance à croire et peut toucher notamment :

  • l’enseignement d’une langue étrangère ;
  • le perfectionnement d’un domaine technique tel que l’informatique ;
  • l’apprentissage de la musique incluant aussi bien le chant qu’un instrument ;
  • la remise à niveau dans une matière spécifique en vue de préparer un concours.

Qualités requises et formation

Ce qu’il faut savoir est qu’il n’y a pas de réglementation stricte pour être enseignant à domicile, ce qui laisse pratiquement à tout le monde la possibilité de le devenir. Cela dit, pour être bon et faire partie des meilleurs, il existe certaines qualités à avoir.

La patience

De nombreux enseignants oublient parfois que la patience est une vertu dans le domaine de l’apprentissage et ont tendance à aller trop vite même lorsque l’apprenant a du mal à suivre. C’est effectivement l’une des plus grandes qualités requises chez un professeur pour que son activité porte vraiment ses fruits.

La créativité

La créativité est utile pour rendre votre cours intéressant, quel que soit votre domaine de prédilection. Lorsqu’un enseignant dispose de cette qualité, il a généralement le don de garder son auditeur plus concentré, à l’aise et passionné, ce qui est l’un des buts principaux de l’apprentissage.

Une bonne méthode pédagogique

Un enseignant se doit d’être méthodique pour rendre son cours facile à intégrer. Il est de son devoir d’organiser le programme d’apprentissage de façon à le rendre le plus effectif possible tout en tenant compte du niveau, de l’âge et de la capacité de réception de son auditeur.

Un bon sens de la communication

Quel que soit le niveau de maîtrise d’un enseignant sur un sujet, il est primordial qu’il ait un bon sens de la communication pour pouvoir faire passer son savoir à son apprenant. C’est avec un bon relationnel qu’il va pouvoir mettre ce dernier à l’aise et réussir son apprentissage.

Bon à savoir :

La durée d’une séance dépend du niveau de l’apprenant, mais ne dépasse généralement pas deux heures.

Les démarches et formalités

Comme mentionné plus haut, il est relativement facile de devenir enseignant auto-entrepreneur d’un point de vue réglementaire. Cependant, il convient tout de même de compléter les quelques démarches et formalités existantes comme il se doit.

1.    Déclarer l’activité

Tout projet ayant trait à la micro-entreprise doit faire l’objet d’une déclaration de début d’activité de façon à informer les instances sociales et fiscales concernées de son existence. C’est la première étape à la constitution de votre dossier.

Pendant cette étape, il est conseillé de considérer l’option de faire une déclaration de services à la personne pour faciliter notamment le paiement de votre rémunération à partir des Chèques Emploi Service Universel (CESU). Cette procédure peut également faire bénéficier aux clients d’un crédit d’impôt de 50 % sur vos coûts de prestations.

2.    Régler tous les détails sur le cumul d’activité pour les fonctionnaires

Il convient de savoir qu’un fonctionnaire à temps plein ne peut entrer dans le domaine de l’auto-entrepreneuriat qu’en passant au travail à temps partiel, requête qu’il doit faire auprès de son supérieur hiérarchique. Ce dernier a, naturellement, le droit de refuser ou d’accepter la requête.

Le fonctionnaire à temps partiel pourra alors cumuler les deux statuts : celui de fonctionnaire et celui d’auto-entrepreneur à condition que son travail n’excède pas les 70 % de sa durée légale de travail. La validité de ce cumul d’activité est généralement de deux ans et est suivie d’un renouvellement d’un an, après lequel un choix devra être fait entre le statut de fonctionnaire et celui d’auto-entrepreneur.

À noter :

La demande auprès du supérieur hiérarchique doit se faire au moins 3 mois avant d’entamer les démarches qui se rapportent au statut d’auto-entrepreneur. Celles-ci ne peuvent être entreprises qu’après acceptation.

3.    Être en règle d’un point de vue fiscal

Il est essentiel de rester en règle en matière de fiscalité, en commençant par déclarer l’activité aux instances en charge. Une fois définis, les taxes et impôts ainsi que les cotisations sociales se doivent d’être versés conformément à la réglementation existante. Il conviendra également de déclarer les revenus tous les mois ou tous les trimestres.

4.    Domicilier l’auto-entreprise

Lors de la déclaration de l’auto-entreprise, la loi requiert l’insertion d’une adresse physique. Il s’agit de la domiciliation d’entreprise qui doit normalement être différente de l’endroit dans lequel vous exercez votre activité. En général, vous pouvez choisir entre :

  • une domiciliation à domicile : c’est-à-dire que l’entreprise est domiciliée au domicile même de l’entrepreneur ;
  • une société de domiciliation : c’est-à-dire qu’une adresse administrative vous est fournie pour domicilier l’entreprise ;
  • un centre d’affaires : qui se charge d’héberger votre entreprise naissante dans ses locaux.

5.    Faire une demande d’agrément préfectoral

Cette étape est facultative et n’avantage surtout que les parents en recherche d’un professeur particulier à domicile car, si celui-ci est agréé, ils peuvent bénéficier d’une réduction de 50 % sur l’impôt. Il va alors sans dire que faire une demande d’agrément préfectoral peut accélérer la recherche d’apprenants pour l’enseignant auto-entrepreneur.

Les clés de la réussite

Il n’est pas donné à tout le monde de devenir enseignant auto-entrepreneur et de réussir. Voici alors les clés du succès pour atteindre cet objectif.

Évaluer vos compétences

La première chose à faire en tant qu’enseignant digne de ce nom est d’évaluer vos compétences et de définir les raisons qui motivent votre choix de devenir enseignant. Le principe est d’être sûr d’avoir le savoir qu’il faut pour transmettre des connaissances à des apprenants.

Il ne s’agit pas forcément d’avoir des années d’expérience, mais d’avoir au moins une idée de ce que vous avez déjà à donner. C’est ensuite au fur et à mesure que vous améliorerez votre méthode et vos compétences pour l’apprentissage. Surtout, il est important d’être motivé pour mener le projet à bout avec succès et minutie.

Parfaire vos méthodes pédagogiques

Même sans expérience particulière en tant qu’enseignant auto-entrepreneur, il convient de dresser déjà au préalable un programme d’enseignement sur lequel sera basé tout l’apprentissage que vous avez à donner.

La réussite de votre apprentissage et, par extension, de votre projet dépendra de l’efficacité de votre pédagogie puisque c’est elle qui va vous distinguer des autres professeurs et de vos concurrents.

Définir les cours que vous pouvez donner

Si vous enseignez plusieurs domaines, déterminer au préalable ceux pour lesquels vous avez un savoir particulier et que vous maîtrisez au point de pouvoir les enseigner sans problème. En effet, vous n’êtes pas obligé de n’enseigner qu’une matière. Il s’agit tout simplement d’avoir un minimum de maîtrise pour pouvoir donner des cours. Si besoin, n’hésitez pas à rehausser vous-même votre niveau avant de transmettre votre savoir à des apprenants.

Se faire connaître

Dans une activité auto-entrepreneuriale, vous faire connaître est une étape clé vers la réussite puisque c’est de cette façon que vous allez trouver votre clientèle. N’hésitez pas à publier des annonces dans des sites spécialisés et/ou à distribuer des flyers.

Vous miserez ensuite sur vos premières séances puisque ce sont elles qui feront toute votre réputation. Si vous êtes bien préparé, votre clientèle s’élargira naturellement et votre entreprise également.

Évoluer vers les cours collectifs

Une fois que vous serez lancé en tant qu’enseignant auto-entrepreneur, vous pourrez envisager d’évoluer vers des cours collectifs pour développer votre activité à une plus grande échelle, ce qui est le rêve de tout entrepreneur.

« Je suis vraiment content d’avoir eu le courage d’entamer mon projet de devenir enseignant auto-entrepreneur. Au final, il fallait juste beaucoup de motivation pour me pousser à faire enfin ce que j’aime. »

Fabrice, 31 ans.

Newsletter

Développez votre activité avec nous !

Une newsletter pratique pour accompagner les indépendants dans la gestion administrative et juridique de leur activité (promis, ce sera pas ennuyeux).